Alphabet Runique

Un Alphabet Runique ?
Pourquoi parler d'un Alphabet ? Est-ce légitime, correct et fondé ?

C'est là parfois une idée controversée car le manque de sources claires font hésiter à donner aux Runes un système propre quant à son écriture, sa syntaxe, si elles s'imbriquent en une forme de langage ou pas. Quoi qu'il en soit si on parle communément d'Alphabet, ceci est due, outre son analogie avec celui Latin, des premières Runes le composant… ou plus justement, composant le Futhark qui est le nom donné à l'ensemble des Runes.

Rappel concernant le Futhark :

Les Runes sont effectivement un alphabet, bien que particulier, dit de Futhark et basé sur cette syntaxe : F(feoh) – U(Ur) – Th(Thorn) – A(Os ou As) – R(Rad) – K(Ken) comme le nôtre est basé sur le A d'alpha et le B de bêta.

(Voir également les différents Futharks)

alphtre2.gif

Ainsi la théorie la plus usuelle est d'associer les Runes à un dérivé de l'alphabet Etrusque employé dans l'ancienne et désormais Italie du Nord par les tribus des Alpes et les bohémiens, en fait les Celtes Boïens résidant à l'antiquité en Bohême et qui furent mêlés aux Germains avant qu'ils n'en soient chassés par ces derniers. Elles seraient donc une branche différente du Latin mais puisant à la même source. D'ailleurs la similitude de l'écriture runique avec celle latine et romaine est flagrante que ce soit dans sa symbolique, ses traits et sa manière de l'inscrire.
Cette hypothèse attesterait donc de l'existence écrite du Futhark aux environs du II éme siècle avant JC, hypothèse reprise par l'Unesco au sujet des Runes.

La seconde théorie date le Futhark au II ou III éme siècle après JC et le fait apparaître dans l'actuelle Autriche prés du Danube alors reprit par les peuples Germaniques puis importé en Scandinavie… .

On peut se permettre d'avancer que les origines des Runes sont sans doute un mélange de ses deux théories. Mais c'est là énigme difficile à résoudre, aucun support vraiment durable n'ayant pu attester de ses réelles origines.
Toutefois, d'influence Gréco-romaine, Latine ou Etrusque, un fait est certain, le Futhark fut une réalité pour les peuples de souches Germanique et Nordique. Enfin, plus qu'un langage, il symbolisait la vie d'alors ainsi que les forces élémentaires de la Nature… et à ce titre les Runes le composant ont une dimension sacrée, philosophique et spirituelle.


Tableau de correspondance du Futhark et de l'Alphabet

F Feoh
U Ur
T (Th ou parfois X) Thorn
A Os
R Rad
K (ou C) Ken

G Gyfu
V (ou W) Wynn
H Hagel
N Nyd
I Is
J Gar


Y (ou Ei) Eoh
P Peorth
Z (ou E-long) Eolh
S Sigel
T Tyr
B Beorc
E Eh
M (E-court) Man
L Lagu
Ng (Q ?) Ing
D Daeg
O Odal

Tableau de correspondance de l'Alphabet et du Futhark

A Os
B Beorc
C Ken (ainsi que K)
D Daeg
E Eh
F Feoh
G Gyfu
H Hagel
I Is
J Gar (ou Jera)
K Ken (ainsi que C)
L Lagu


M Man
N Nyd
O Odal
P Peorth
Q (Ing ?)
R Rad
S Sigel
T Tyr
U Ur
V-W Wynn
X (Thorn ?)

Y Eoh
Z Eolh


Retour Les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License