Centurions
  • Prologue (Article sur les Légions à venir)

Comment ne pas évoquer dans cette chronique guerrière
la terrible machine de guerre constituée par les fameuses Légions Romaines ?

Toutefois il faut demeurer prudent car les Légions Romaines se rapprochaient plus d’une banale armée de conscrits, voire de paysans à ses débuts et plus rarement de troupes
militaires mieux entrainées et équipées. En effet, longtemps les Légionnaires eurent à leur solde la charge financière de leurs armes et armures.
Si on ajoute à ces faits celui que beaucoup de Légions furent constitués de Létes (esclaves « indigènes »), il est difficile de réellement parler de « Castes guerrières ».
Au demeurant, quand on parle des combattants antiques, on ne peut ignorer ces mêmes Légionnaires mais plus encore les chefs des « centuries » (environ 100 soldats), les Centurions. Des chefs de guerre que l’on peut rassembler en une « Caste guerrière ».

  • Les Centurions
centurion_illus.jpg

Le Centurion (Centurio en Latin), soldat entraîné, maître de guerre, comme on l’a vu commandait une « Centurie » composée de 100 Légionnaires, chiffre qui différa au cours
des siècles. Quoi qu’il en soit le Centurion est l’expression la plus symbolique du Guerrier Romain.
Lourdement équipé, glaive et lance comme armes de choix, doté d’un plastron aux terminaisons de cuir clouté de métal et d’un heaume impressionnant, ce Guerrier insufflait courage et valeur aux hommes qu’il commandait. Evoluant dans un ordre militaire strict aux règles extrêmement codifiées, il était le chef que l’on suivait là où les Généraux Impériaux étaient plus craints que respectés.

Les Centurions formaient donc à eux seuls une petite armée au sein d’une Légion entière.
A ce titre ils sont l’égal des guerriers antiques des autres civilisations antiques. Combattants valeureux, le Centurion incarnait donc le Guerrier Impérial parfait et représentant la force implacable des armées conquérantes des Empereurs.
Tous aspiraient à devenir « Centurion primipile », le plus glorieux de tous que l’on trouvait dans la première Centurie de la première Légion. Armé d’un javelot il était le premier à se présenter devant l’ennemi et à le jeter sur ce dernier, annonçant ainsi le début de la bataille…

… une coutume que l’on retrouve chez les Germains où le plus glorieux projetait lui une lance gravée de Runes pour donner l’assaut !


Personnages Historiques
Chroniques Antiques
A voir "Médias 2" sur le Film Centurion

Source image : Site

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License