Cimmériens
guerrier.png

Les Cimmériens sont un peuple mythique, mythique autant pour ses origines que son devenir, son ancienneté dans l’Histoire et les phantasmes l’entourant à l’instar de leurs ennemis, les Scythes.
Immortalisés par les films, bandes dessinées et livres sur le personnage du fameux « Conan le Barbare », on n’a à contrario que peu de certitudes sur leurs mœurs.

Les définitions les plus communes sur les Cimmériens les font de nature indo-européenne et exister dans l’Histoire aux environs de l’An 1000 BCE ! Ils s’installeront autour de la Mer Noire et sont mentionnés dans les écrits par des chroniqueurs tels Homère ou Strabon.
Il semble qu’ils aient été également à l’origine du dit « Peuple des Catacombes » issue des steppes Russes. Chassés par les Scythes ils se scinderont en l’An 700 BCE, la plus grande partie d’entre-eux formant des clans de conquérants qui envahissent une large partie de la Grèce et de la Perse.
Sans doute est-ce là que le mythe du guerrier Cimmérien prend sa source faisant de celui-ci un extraordinaire combattant… Pourtant ils disparaîtront de l’Histoire aux environs du VIème Siècle BCE, peut-être par assimilation au peuple Scythe même si on fait de la « Cimmérie » (sans doute la Crimée) leur dernier royaume.

Les derniers Cimmériens

Cette partie s’inscrit en effet plus spécifiquement dans le cadre du site Germania et de son intérêt pour les peuples antiques Germains.
Car comme on l’a vu ci-dessus les Cimmériens se séparèrent au cours du VIIème Siècle BCE et c’est dernière partie d’entre-eux qui est intéressante de par leur exode en Europe. Leur parcours reste très méconnu et leurs lieux d’établissements encore plus. Pourtant il reste quelques rares sources évoquant le nom qu’on leur donna alors : les Cimbres !
Dés lors on les assimile parfois aux Celtes et parfois aux autochtones des régions qu’ils traversent. Peut-être se séparèrent-ils de nouveau, s’assimilèrent et finirent par se fondre dans l’Histoire. Pourtant on les rapproche également des Germains par ces fameux Cimbres portant leur nom sans qu’on sache vraiment qui de l’un a inspiré l’autre et même sur la réalité de cette hypothèse.

Malgré tout l’étymologie de leurs noms semblent bien communes et il est possible que les Cimbres Germaniques aient pour une partie eu une descendance Cimmérienne. Les Cimbres étaient des conquérants incroyables, des guerriers redoutés animés d’une même soif de liberté… il reste toutefois à établir ce possible lien que n’hésite d’ailleurs pas à faire « Strabon » établissant clairement les Cimbres comme étant des Germains :

"C'est donc avec raison que Posidonius blâme chez les historiens de telles erreurs, et il n'est pas mal fondé à croire que, pillards et vagabonds comme ils l'étaient, les Cimbres ont fait quelque expédition jusqu'aux environs de la Méotide, et que c'est d'eux que le bosphore Cimmerien a pris son nom, comme qui dirait bosphore Cimbrique, les Grecs ayant appelé ces peuples Cimmériens, au lieu de Cimbres."

On trouve également un autre témoignage, celui de "Plutarque" :

"Comme ces Barbares avaient peu de commerce avec les autres peuples, et qu'ils habitaient des pays très éloignés, on ignorait à quelles nations ils appartenaient, et de quelles contrées ils étaient partis, pour venir, comme une nuée orageuse, fondre sur les Gaules et sur l'Italie. Leur grande taille, leurs yeux noirs, et le nom de Cimbres, que les Germains donnent aux brigands, faisaient seulement conjecturer qu'ils étaient de ces peuples de la Germanie qui habitent sur les bords de l'océan Septentrional ;"

Cette confusion des deux noms semble avoir divisé bien des observateurs de cette époque mais il demeure fort possible qu’une partie des Cimbres soient bien des descendants de ces mythiques Cimmériens… des mêmes conquérants à la même destinée tragique !


Peuples
Imaginaire populaire

Source image fantaisiste : Site

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License