Déméter

Déméter (dont le nom est à l’image de son aïeule Gaïa personnalisant la Terre-Mère), Δημήτηρ ou Dêmếtêr en Grec antique, est une des premières Déesses comptée dans les Dieux de l’Olympe et elle est la fille du couple incestueux Cronos et Rhéa.
Sa fratrie incroyable est également composée d’Hadès, Héra, Hestia, Poséidon et Zeus, les premières divinités…

Elle est la personnification comme on l’a vu de la Terre (et de sa fonction « maternelle ») mais plus encore de celle fertile donnant belles récoltes et moissons incarnées par le Blé. Ce titre de Déesse de l’agriculture lui donne évidemment une forte célébrité pour les Hommes aux temps antiques si redevable des bienfaits de la Nature pour leur survie. D’ailleurs elle fut érigée et priée dans de nombreux temples et lieux de culte Païen (dans sa définition de paysannerie). De plus sa nature bienveillante et fertile lui donne une aura pacifique et sage la différenciant ainsi des autres Divinités plus belliqueuses…

Déméter eut plusieurs amours.
On lui connaît une liaison avec le Titan Lasion, le fruit de leur amour étant un fils du nom de Ploutos devenu Dieu de l’Abondance. Une autre de ses liaisons est plus dramatique car elle est fut forcée par son propre frère Poséidon !
Déméter transformée en jument pour lui échapper fut surprise par un cheval auquel elle ne pu refuser l’accouplement… cet équidé n’étant que Poséidon lui-même ! De cette union maudite naquit le fabuleux Cheval céleste Arion.
Toutefois il semble que redevenue Déesse, Déméter mis plus tard un second enfant au monde, une fille divine, peut-être du nom de Despœna, ce dernier étant interdit à quiconque de le prononcer… mais cela reste un mystère. Mais c’est la liaison avec son autre frère Zeus qui donna naissance au plus célèbre des enfants de Déméter, l’inquiétante Perséphone (qui porta également le nom de Coré) !

N-72demeter.jpg

Pourtant les maux endurés par Déméter de la part de ses propres frères ne s’arrêtèrent pas là, Zeus ayant promis la main de Perséphone à Hadès, le dernier des frères de Déméter ! Ce dernier l’enleva un jour sans que sa sœur ne s’en aperçoive.
A partir de là Déméter n’eut plus de quête que de la retrouver. D’abord elle délaissa sa fille Despoena qu’elle confia à un Titan. Mais pire encore elle délaissa les terres cultivées qui ne tardèrent pas à devenir infertiles, de terribles famines s’annonçant ! Son désespoir dura ainsi neuf jours et neuf nuits entières avant qu’elle apprenne la vérité.
Le monde risquant de terribles fléaux, les Dieux décidèrent de rendre Perséphone à sa mère mais Hadès refusa. Un compromis fut alors décidé malgré la peine de Déméter. Ainsi sa fille demeurerait aux Enfers au côté de son époux pendant six mois de l’année et le reste auprès de sa mère… c’est sans aucun doute là une vision Evhémériste du cycle des saisons propre à cette partie du monde incarnant là le cycle des germinations et des pousses et celui du renouvellement de la terre et des graines enfouies sous la terre (les enfers).

On voit ainsi le rôle de Déméter bien différent des autres Dieux surtout de ses frères qui tranchent par leur cruauté d’elle si généreuse. De nombreuses légendes accompagnent ainsi Déméter sur sa bienveillance envers les Hommes, les plus célèbres d’entres-elles décrivant comment elle appris à certains êtres et Rois la manière de cultiver les blés (histoire à venir).


Syncrétisme
Terres Grecs

Source des images dans l'ordre : Image 1 Image 2

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License