Elémentalisme

L’Elémentalisme est l’expérience de la Foi contemplative ressentie dans la manifestation d’une phénoménologie propre à l’incarnation d’un Elément.

L’Elémentalisme

L’Elémentalisme n’existe pas !
Du moins être Elémentalistes et fonder ses croyances dans l’Elémentalisme ne sont pas des concepts admis. On trouve ces mots principalement dans des domaines ésotériques, magiques ou en général dans les Jeux de Rôles.
Il serait dès lors très présomptueux de la part de votre serviteur de penser ou d’affirmer être le seul à avoir réfléchi à cette pensée métaphysique (qui en fait a depuis longtemps existé et évidemment d’abord dans l’Animisme) ! Toutefois je propose néanmoins d’en donner une définition propre.

L’Elémentalisme est la croyance à la phénoménologie créative et destructive des Eléments.
On entendra ici par Eléments, les phénomènes « primaires » que sont les Vents, les Nuages, la Terre, la Pierre, les Montagnes, les Forêts, l’Eau, etc. En fait plus que la condition de ces Eléments en tant que solide, liquide ou gazeux, c’est l’intérêt porté à l’alchimie permettant leur constitution et leur énergie en un tout dépassant leur composition.
Cette « théorie de la forme », la bien connue Gestalt, sert ici à démontrer que la simple corrélation des composants d’une « entité » ne permet pas de créer celle-ci. Pour être plus clair le fait de réunir deux composants associés en une même structure, crée en sus du résultat de leur addition, une autre entité générée ou génèrante de leur produit.
Ainsi dans cette croyance Elémentaliste, l’amas de molécule d’eau d’une source crée également en cette source même une entité propre mettant en corrélation chacune des molécules d’eau entre-elle. Pour adhérer à cette croyance, il faut inévitablement également adhérer à l’«Âme ».
Ainsi si l’Humain est une « machine » alchimique d’une logique médicale démontrée, son amas de cellule cohérente crée une entité qui la dépasse, l’Esprit l’animant. Mais plus on poursuit cette métaphore plus l’Elémentalisme franchit d’autres domaines de pensées comme celui de la croyance au Destin, à la théorie du Chaos et au Déterminisme.

Chaos
Eléments
Phénoménologie
Déterminisme
Destin
Animisme


La liste ci-dessus évoque les principaux concepts liés à l’Elémentalisme.
En fait il ne s’agit pas ici de donner une « Vérité » sur la casualité des phénomènes et encore moins une vision dogmatique de « système » de ceux-ci. Explications divines, évhéméristes, scientifiques, instinctives, poétiques ou mythologiques, celles-ci ont toutes leurs théories et croyances éternelles.
De plus il serait trop long ici de les exposer toutes et de les mettre à l’épreuve.
Ce préambule ne vise qu’à donner les pistes amenant à cette pensée « Elémentaliste ».

Définition de l’Elémentalisme :

L’Elémentalisme est l’expérience de la Foi contemplative ressentie dans la manifestation d’une phénoménologie propre à l’incarnation d’un Elément.


Voilà donc la définition la plus juste possible de la croyance aux Eléments.
Cette croyance est d’abord philosophique mais essentiellement spirituel car propre au seul ressenti et à l’instinct. Elle n’appelle d’ailleurs à aucune démonstration rationnelle, dogmatique ou religieuse.
Sa seule « Vérité » est dans sa « Manifestation » comme on l’a vu.
Dans sa forme simple, l’Elémentalisme est manifesté par exemple par la Foudre qui est une expérience visuelle, sonore, tellurique et spatiale, frappant à un endroit avec une énergie produite par une phénoménologie élémentaire. En reprenant cet exemple on peut le complexifier.
Ainsi la Foudre, qui est un Elément, s’incarne par l’alchimie phénoménologique naturelle de plusieurs autres. Cette interdépendance issue du Chaos qu’est la matrice Elémentaire ayant conduit jusqu’à sa création détermine ainsi sa destinée. On retrouve donc là tout ce qui est liée au concept Elémentaliste. La contemplation de tout ce processus est une expérience en outre Animiste, car celui y prêtant Foi y incarne en sus une « âme » propre comme on l’a vu avec la « théorie de la forme ».

Pour en terminer avec cette philosophie de l’Elémentalisme, qui demeure ici évidemment présentée de manière synthétique, elle ne peut être totalement comprise sans prendre en compte sa dimension spirituelle. Et ce concept en est le Destin.
C’est sans doute là la finalité de cette croyance qui devient alors une Foi.
En effet si l’Elémentalisme est avant tout l’expérience contemplative des phénomènes naturels, ces mêmes Eléments se retrouvent en l’Homme qui en tant qu’agrégats de la Terre et de l’Univers n’échappe pas aux mêmes lois. Si les Eléments et phénomènes trouvent leurs sens dans un déterminisme issus du chaos de leur matrice, alors la destinée de l’Homme correspond à ce même « système ».
Là où les composantes d’un Elément sont sublimées dans l’énergie qui les mets en interdépendance, l’Homme est incarné tout autant par son « Âme ». Ainsi ce que l’on appelle « Energie Elémentaire » n’est que cette même Âme qui n’est pas réservé au seul genre Humain. Là est la Foi en l’Elémentalisme qui incarne cette « Âme » (mais on peut la nommer autrement) en chaque phénomènes, énergies, minéraux et êtres, animaux ou humains.

Bref, rappelons une ultime fois que cette théorie n’en est pas une mais plutôt une croyance propre à ceux désirant la faire leur.
Pour ce qui concerne ce site, évidemment une grande part de la mythologie des Germains incarne la phénoménologie de la Nature et de ses Eléments. Les Vés en sont une trace cultuelle et évidemment les Runes en sont une autre part importante car entièrement symbolique.
Enfin l’Univers étant la dimension la plus ultime de l’Elémentalisme et les Soleils le cœur, il est étonnant de trouver dans les prophéties d’une des civilisations la plus proche des Eléments, le présage de la destruction du Soleil (et donc d’une des plus grandes matrices Elémentaires) mais de sa renaissance…

Alfrothul donnera naissance à une fille de lumière
Avant que le Loup ne la saisisse ;
La belle vierge suivra les voies de sa mère
Quand les Dieux seront morts.


Alfrodull est ici la fille de Sol et les Dieux sont une métaphore des Eléments incarnés…

L’Elémentalisme est l’expérience de la Foi contemplative ressentie dans la manifestation d’une phénoménologie propre à l’incarnation d’un Elément.


Retour index : Philosophie

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License