Eolh
Eolh.jpg

EOLH ou EOHL

Sens Culturel

Divinité : Yggdrasill Noms : Eolh - Elhaz/Algiz - Iwhar (?) - Algis
Sens littérale : Refuge Lettre : Z (e-long)
Sens initiatique : La protection Oett : Septième Rune de l'Oett de Hagel
Sens de polarité : La Dignité Futhark : Quinzième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : Piège Symboles : Arbre - Talisman - Piège à loup

"La laîche de l'élan fait sa demeure le plus souvent dans les marais,
Elle croît dans l'eau, blesse cruellement,
Et rougit de sang tout homme qui, d'une manière ou d'une autre,
Tente de la saisir."

web_eo10.jpg

Eohl est la septième Rune de l'Oett de Hagel et la quinzième Rune du Futhark. Elle symbolise le Refuge et parfois plus encore la Protection face au Destin.
En cela elle est une Rune de "Superstition" car son signe était compris chez les Germains comme un symbole du havre partagé par les Frères mais à la fois comme un talisman contre les ennemis de celui-ci. Sa forme était même imitée par les trois doigts de sa main comme on les croise encore de nos jours en signe de chance.
Elle vient logiquement à la suite de Peorth où étaient déjà entrevus les dangers et pièges du masque porté par les inconnus dans les fêtes. Mais si Peorth jouait avec cette dangereuse frontière, Eolh y est elle déjà confrontée. En cela elle a le même pouvoir que Thorn mais cette fois non pas dans une dimension personnelle mais contre l'extérieur, les autres, l'environnement et surtout le Destin si malin quant à piéger au moment le plus inattendu ceux pensant s'en être absous.
Elle est enfin une Rune pieuse car elle s'en remet à la Foi de celui cherchant refuge comme le fait tout animal quand il sent la menace le guetter.
Ainsi dans le Hof, on la lie à l'arbre sacré Yggdrasill, le pilier de l'univers qui soutient par ses gigantesques branches les Neuf-Mondes de la création. Cet arbre, le plus majestueux de tous, est le refuge de toute vie même si ses racines sont parfois piégeuses pour qui s'y égare. Il est connu sous des centaines d'autres noms mais il est le souvenir des forêts primaires qui ont toujours servi de protection à l'Humanité et encore plus aux Germains qui les sacralisaient par-dessus tout. Même dans la prophétie de la fin des temps, la Völuspà, il est fait mention de la forêt de Hoddmimir servant de refuge aux derniers Hommes.
Enfin la forme même de la Rune n'est pas sans rappeler la silhouette d'un arbre et de ses branches….
L'Arbre est donc le symbole le plus commun pour désigner Eolh mais aussi les Talismans la portant comme magie protectrice. Vient ensuite le Piège à loup ou autres rets qui incitent à la prudence ceux franchissant ce sceau.

Eolh incarne donc le Refuge et avec la Protection qu'il offre en son sein.


Sens Philosophique

Eolh enseigne que les doutes, tentations, perversions et
mauvais conseils sont autant de pièges pour nous
détourner de la voie suivie.
Nos principes et croyances sont les clés de notre Foi.


Comme on l'a vu Eolh est la Rune la plus protectrice face aux incertitudes du Destin.
Après avoir parcouru tant d'épreuves face à ce dernier et contre ses propres incertitudes, elle vient donner un refuge pour trouver le repos et la paix de l'âme. Plus métaphysiquement, elle représente les valeurs qui font le fondement de l'individu. Elle est ce qui consolide ses certitudes, illustre l'identité de chacun et préserve l'esprit de la folie du Destin entrevu dans le cycle de l'Oett de Hagel et encore plus avec Eoh et Peorth.
Toutefois même un Havre peut être ébranlé par notre pire ennemi, nous-mêmes !
Ainsi son enseignement insiste sur la Foi que l'on doit porter à ce que l'on considère comme inaltérable, éternel et sans compromisions. Elle souligne que les tentations sont nombreuses autour de nous, que des collusions se fomentent à notre encontre et qu'il ait des forces sombres complotant des appâts pour nous piéger. Il peut être très difficile de ne jamais s'écarter de sa voie et de sa quête. Quand la menace de cet égarement se prononce, Eolh rappel qu'il faut d'autant plus s'en remettre à sa philosophie de vie pour s'en préserver.

"Ô, Eolh, Rune du Haut-Arbre Yggdrasill,
Je te loue, Glyphe sournoise du Refuge.
Protège-moi des hâbleurs aux propos si vils
Et écarte de ma voie leurs subterfuges.

La Forêt du Destin a de nombreux sentiers
Menant aux futaies d'arbres parfois bien piégeux,
Leurs beaux fruits n'étant pas gage de sûreté.
Suivre ses racines est dés lors plus précieux."


Pourtant comme nous la rappeler bien avant Rad, il ne sert à rien de se couper de l'existence et de ne plus quitter son refuge pour éviter toutes tentations. Les plus sournoises d'entre-elles demeurent dans l'esprit mais le refuge à celles-ci également.
Garder sa Dignité est le bien le plus précieux de son âme et de son humanité. Elle est le trésor de ce havre qui ne doit jamais être perdue, entachée ou remise à la garde des êtres vils. Comme la métaphore de l'arbre aux fruits brillants et colorés qui pourtant se révèlent pour certains empoisonnés, il faut s'en remettre à ce que l'on tient pour sûr.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc ce qui fait refuge, abrite et protège.

"Tel est pris qui croyait prendre, dit l'adage… ainsi est Eolh, parfois havre et refuge, d'autres fois piège implacable. Ainsi est l'ambivalence entre la tentation et le risque."
Cette pensée est là le pendant polaire de Eolh qui incite à préserver sa Dignité sous peine d'être appâté dans les vices des Pièges tentateurs.
Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Aimer une femme dont les intentions sont fausses
Est comme monter sur des chevaux,
Non ferrés et mal entraînés,
Pour traverser une surface glacée ;
Ou comme naviguer dans une mer tourmentée par la tempête
Sur un bateau sans barre ;
Ou comme attraper un renne pour un homme estropié
Le long d'une falaise rocheuse rendue glissante par la neige fondue !


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Eolh dans sa symbolique spirituelle est à la fois une Rune superstitieuse brandie contre les mauvais signes et une Rune protectrice pour la Foi. Elle est même l'essence de la Foi, son refuge ultime. Elle représente les valeurs qui animent le quêteur, les croyances pures du religieux et l'âme de celui qui y reste digne.
La voie empruntée par Eolh est un chemin méandreux menant à de nombreuses impasses, à de mauvais guides, à des pièges, aux vices et aux tentations. C'est là autant d'épreuves auxquels on doit savoir se protéger et qui demande de bien sonder là où on y met le pas. Les risques y sont latents, les menaces difficiles à percevoir mais c'est accompagner de sa Foi que l'on peut y trouver les rares refuges s'y trouvant.
Enfin c'est encore dans les lieux les plus périlleux que l'on peut mettre en pratique "sa" Vérité.

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien Eolh s'étend de Jotunheim à Asgard.
Ce lien est celui menant au refuge ultime, au havre physique ou spirituel. Asgard est ici cette citadelle dont l'enceinte protège du monde extérieur, celui dangereux de Jotunheim où sont les pièges, les tentations et les rets du Destin et pour les Hommes de la colère des Eléments.

  • Seidr

Rune de Protection et Talisman puissant, Eolh permet de se préserver du mal, des affres de toutes sortes, des mauvais conseils, des tentations, des doutes et des pièges.
Pour qui la détourne de son Galdr sombre, elle peut annihiler toutes les protections physiques ou mentales. En contrepartie celui qui tend un piège fait partie de ce piège… si le rets est déjoué, fort à parier qu'on y trouvera également le rat l'ayant tendu !


Retour index Rune par Rune
Retour index Les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License