Estes

Les Estes parmi Les Trente :

Loin des destinées et parfois des « Clichés Guerriers » des Clans composant la Ligue imaginaire des « Trente », il est quelque peuple qui demeurèrent loin des caricatures de guerres. Non pas que leur « Germanitude » soit mise plus en défaut que leurs Frères, au contraire.
Mais c’est par l’intelligence, l’artisanat, la connaissance, la culture et l’Art que les Estes eux cheminèrent sur la route de leur Destin, la fameuse et mythique Route de l’Ambre pour y faire troc de la gemme la plus légendaire de la Germanie : L’Ambre


Attention ne pas confondre avec le peuple des : « Aestis » (Voir en bas de l'article)


Les Estes

(Les Faiseurs d'Or Rouge)


Les Estes sont l’un des peuples Germains les plus mystérieux du fait de leur méconnaissance mais également par le fait qu’ils étaient l’un des plus reculés; au frange même de la Germanie, et aux origines mixtes entre Germains et Baltes.
Mais ils seront demeurés célèbres parmi les Germains pour une autre raison.
Passé maître dans l’orfèvrerie et la confection d’amulettes d’Ambre, ces grands voyageurs et explorateurs sont à l’origine de la Route de l’Ambre et il ne fait pas de doute, même s’ils restent des anonymes de l’Histoire, qu’ils ont fait grand troc et commerce avec bien des peuples Germains et certainement avec les Celtes, les Romains et les Slaves.
Ainsi ce Clan devait avoir une culture assez rare en ces temps car enrichie de celle de bien d’autres.
Même si le témoignage de Tacite (voir ci-dessous) les présente comme de simples cultivateurs, il semble qu’il lui ait échappé bien des choses à leur sujet. Le fait qu’ils mirent en place un commerce à travers toute la Germanie, jetant là les bases d’une économie, font des Estes l’un des peuples les plus avancés des Germains.
Leur économie, la mise en place du troc, les échanges sur la Route de l’Ambre et le monopole sur l’Ambre, adoré de tout les Germains, faisaient de ce peuple l’un des plus intelligents des Germains.
Malheureusement on n’en sait guère plus.

Chroniques Estes

98 : Les Estes sont mentionnés et apparaissent dans l’Histoire par Tacite dans son Germania.

Ainsi on ne sait que peu du territoire Estes pour ce qui concerne ses frontières. Toutefois il sans conteste l’un des plus reculés et nordique de la Germanie.
Si celui-ci s’étendait sur toute la longueur de la rive continentale de la Mer Baltique (dite Suévique ou Mer de Suévie sous Tacite), on peut penser que les Estes, voyageurs sans pareil, en occupait une vaste étendue disparate du Nord de la Pologne actuelle jusqu’à l’actuelle Estonie. Une Estonie qui devait en être le lieu le plus pertinent de ce peuple qui semble en avoir même inspiré le nom bien qu’il n’en soit pas précisément autochtone…
On peut enfin qu’ils colonisèrent quelques îles sur la Baltique où ils récoltaient leur si sacré et précieux Or rouge.

Les Faiseurs d’Or Rouge


Pour le reste l’Histoire Estes est malheureusement inconnue.
Ces grands explorateurs ayant des rapports proche des Suèves ne semblent pas avoir pris part à des guerres, des conflits ou d’importantes migrations. Ils semblent ne s’être consacrés qu’à leur art et à leur commerce, loin du tumulte de leurs Frères.
On ne sait ce qu’ils devinrent dans l’Histoire…

Et comme on l’a vu si on ne connaît pas les faits d’armes des Estes, il en est un des plus glorieux que leur prêtait les autres Germains, celui d’être les récolteurs de l’Ambre qu’ils nommaient eux-mêmes Glesum et qu’on connaîssait également tout au long de la Route de l’Ambre sous ceux de Succin, Elektron et enfin sous son nom poétique d’Or Rouge

La méprise de Tacite

« Mais ils fouillent la mer et, seuls parmi tous, ils recueillent sur les gués et le rivage même, l'ambre qu'ils appellent Glesum. En bons Barbares, ils ne se sont pas posé de questions et ne savent rien de sa nature ni pour quelle raison il se forme.
Mieux encore, cet ambre restait parmi les rejets de la mer jusqu'au jour où notre goût du luxe lui a donné un nom. Eux-mêmes n'en tirent aucun usage: ils le recueillent brut, le livrent tel quel et s'étonnent du prix qu'ils en reçoivent. »

Tacite, avec un curieux acharnement railleur à propos des Estes, a biaisé leurs coutumes.
Ainsi il semble confondre leurs rites qualifiés de Barbares avec une réelle et riche culture récoltée comme leurs Ambres au cours de leurs explorations et négoces. En outre leur talent dans l’orfévrerie dénote un esprit artistique et spirituel important.

Leurs bannières dessinées de sangliers se rapporteraient sans doute bien plus à Freyja la truie, elle qui pleurait des larmes d’ambre ! En effet le culte de Nerthus était là sans doute pratiqué pour les cultivateurs mais Freyja devait la supplanter pour ceux récoltant l’Ambre et ceux parcourant la Route de l’Ambre.
Ainsi si Tacite ne leur prête que des armes grossières, on peut au contraire penser que les guerriers protégeant les caravaniers de l’Ambre devaient avoir affiné leur art du combat et de leurs lames par toutes les techniques découvertes ci et là auprès de tant de peuples traversés !


Amalgame


Les Aestis ou //Gentes Aestiorum (Estes) sont un terme désignant un groupement de tribus ou une peuplade antique vivant sur les abords orientaux de la Baltique confondus avec les Estes sans qu'on sache qui des autochtones ou migrants ils désignent.
Leur aire d'implantation correspond plus où moins à la Sambie.//

Les Trente
Peuples

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License