Faunus
01.jpg

Faunus est l’une des plus anciennes divinités Italiques.
Faunus est un mot venant de « favere » (être favorable).

À l’origine Faunus était une divinité sauvage et farouche dont le pouvoir s’exerçait sur les terres non cultivées et non habitées par l’homme, esprit des plaines, des forêts, des rivières…
Les champs cultivés étant, eux, le domaine de Sylvanus, divinité à laquelle Faunus est souvent assimilé.
Mais la fonction de ces deux dieux se confondit.
Faunus est un dieu protecteur des troupeaux, il assure la fertilité et la fécondité.
Faunus est parfois nommé Faunus Lupercus parce qu’il a le pouvoir d ‘éloigner les loups des troupeaux.
La fête des Lupercales, le 15 février, lui est consacrée. Les femmes y offraient leur corps au fouet des Luperques, coups censés les préserver de la stérilité.
On célèbre les Faunalies en décembre fête champêtre qui donne lieu à des libations et des sacrifices. Faunus est aussi appelé « compagnon de Vénus » parce que les cultes de ces deux divinités sont souvent associées.

Dans une lettre adressée à Mécène, Horace se souvient d’avoir survécu à la chute d’un arbre, et il en remercie Faunus « protecteur des poètes chers à Mercure ».

Lorsque le culte de Pan fut introduit en Italie, Faunus lui fut identifié et pris son aspect : cornes et sabots de bouc.

resserver.php?blogId=122&resource=faunus.gif&mode=preview

Au fil du temps le nom du dieu devient un nom commun pluriel « Faunes », et qualifie de semi-divinités moitié humaines moitié chèvres, charmantes mais capricieuses, représentées à l’images de Faunus, qu’elles assistent. Les Faunes sont des créatures champêtres assimilées aux Satyres de la mythologie grecque.
Les Faunes viennent souvent jouer des tours aux hommes dans leur sommeil.
On raconte que les Faunes sont nés de l’union de Faunus et de Fauna.
Fauna est une déesse de la nature identifiée à Bona Dea.
Fauna reprend, au féminin, les attributs de son époux. Mais elle est parfois considérée comme la fille de Faunus…
Faunus et Fauna sont également tous deux connus sous les noms de Fatuus et Fatuas.
Faunus rend des oracles nocturnes ; Némésien parle des « faunes uates » (faunes prophètes) ; le consultant, étendu sur une peau de brebis, est sujet à des hallucinations terrifiantes, abasourdis par des voix sourdes et des bruits forestier.

Mais Faunus était aussi un dieu initiateur et guerrier qui invitait les Romains, face à la défaite, à décupler leurs efforts et leur courage sur les champs de bataille.
Les romains considéraient Faunus, comme le troisième roi des aborigènes (après Janus-Saturne, et Picus), également comme héros divinisé, fils de Picus et de Canen, petit fils de Saturne et père de Latinus.
Latinus, roi légendaire du Latinum, qui enseigne à son peuple la culture de la terre et l ‘élevage.
C’est Faunus qui déconseille à Latinus de marier sa fille Lavinia à Turnus, et qui est donc à l’origine de la guerre entre Rutules et Troyens. Mais c’est également Faunus que Turnus invoque, en un moment crucial lors du combat contre Énée.
Numa Pompilius surprend Pictus et Faunus dans leur sommeil ; il les ligote et les contraint à lui révéler le moyen de faire descendre Jupiter sur terre ; Numa veut en effet connaître le rite pour conjurer la foudre.

Faunus est aussi considéré comme le fils de Mercure, il a coutume de sacrifier tous les étrangers à son père, ce qui expliquerait que Turnus l’ai invoqué contre Énée.
Comme Héraclès aborde en son territoire, avec les bœufs de Gérydon, et qu’il veut l’immoler, Faunus est lui-même tué.
Faunus était parfois considéré comme un descendant de Mars.

En 196 av. J.C., un temple est dédié à Faunus dans l’île Tibérine par les élides plébéiens.


Article rédigé par Jupithor
Terres Romaines

Source images dans l'ordre : Image 1 Image 2

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License