Gorgones
Gorgones.jpg

Les Gorgones (Γοργόνες ou Gorgónes en Grec Antique), nommés parfois "Gorgone" ou "Gorgo", sont des femmes monstrueuses, toutes soeurs.
Selon Homère, il n'existait qu'une seule gorgone, un monstre des Enfers, dont certaines versions font un monstre marin ayant engendré trois filles, qui auraient ensuite pris le nom de "Gorgones". Dans cette hypothèse l’unique Gorgone serait la progéniture du Géant Typhon et de la créature Echidna. La version la plus répandue est cependant celle d'Hésiode, qui mentionne trois gorgones : Euryale (« celle qui voit loin »), Méduse (la plus célèbre et reine des gorgones) et Sthéno (« la puissante »). Elles seraient alors les filles des divinités Céto et Phorcys. On trouve même une version plus récente, principalement athénienne, présentant une seule Gorgone comme fille de Gaïa.

Quoi qu’il en soit les gorgones avaient l’apparence de grandes femmes à l’allure guerrière et aux visages effrayants et glaçants. Elles avaient des ailes, des défenses de sanglier et leurs chevelures étaient faites de serpents bien qu’il ne semble que seule Méduse en fut pourvue. Parfois leur description se confond avec celle de leurs possibles sœurs, les trois Grées (à moins qu'il s'agisse des mêmes créatures sous une autre forme). Mais bien plus que leurs dents pointues en forme de défenses de sangliers, leurs bras en bronze armés de griffes de cuivre aiguisées comme des serres ou leurs ailes en or (Pindare, Pythiques), c'est leur regard qui les rendait redoutables : leur simple vue était si effrayante que quiconque croisait leur regard était changé en pierre !
Les mythes en ont fait des créatures surpuissantes et qui plus est immortelles, sauf en ce qui concerne Méduse. Cette dernière était mortelle et elle en subit le triste sort en étant décapitée par le héros Persée (à ce sujet se référer à Méduse). La plupart des légendes la mettent d’ailleurs en scène plus que ses sœurs et elle apparaît dans de nombreuses croyances et cultes. Quant au pouvoir de sa chevelure et de ses yeux, cela porte un nom, le Gorgonéion (Cf.).

Comme on le voit les Gorgones, curieuses créatures aux origines floues et au domaine incertain, ont laissé libre court à bien des interprétations. Quoi qu’il en soit le terme les désignant est également employé pour caractériser toutes créatures pétrifiant les êtres d’un regard. Dans un sens plus Evhémèriste on peut penser que de possibles guerrières antique ayant eu un aspect effrayant, peut-être la peau peinte et recouverte de cuir d’animaux ou de heaumes hideux couverts de leur épaisse chevelure, aient ainsi pu inspirer ce mythe des Gorgones (ce dont témoignerait Pline l’Ancien dans ses écrits).


Se reporter également aux articles Méduse, Gorgonéion et Grées.
Terres Grecs

Source image : Site

Commentaires

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License