Hestia
HestiaStanton.jpg

Hestia (Ἑστία ou Hestía en Grec antique) est une des six divinités majeures des Dieux de l’Olympe… mais pourtant elle demeure énigmatique, peu présente dans la mythologie Grecque et pour ainsi dire inconnue !
Elle est la personnification de l’Atre qu’il soit du foyer ou sacré.

Ce paradoxe semble s’expliquer par son rôle uniquement passif, pacifique et en fait neutre ne prenant part à aucun conflits ni événements, sa fonction n’étant ni bien, ni mal et à l’écart de l’Histoire et du monde. Toutefois, continuant dans ce paradoxe, elle est la plus louée des divinités tout en restant discrète.
En effet elle eut ce privilège rare d’incarner la « flamme » de toute demeure sacrée, humble, religieuse ou cultuelle. A ce titre elle était louée par tous et on la célébrait avant l’édification d’un temple, d’un lieu de culte, de la décision de fonder une communauté sur une nouvelle terre et tout simplement avant et après les repas autour du foyer allumé puis éteint.

Comme on l’a vu Hestia est la sœur d’une fratrie incroyable composée de Déméter, Hadès, Héra, Poséidon et Zeus, les premières divinités toutes nées du couple incestueux Cronos et Rhéa. Pour ce qui la concerne on la considère comme l’ainée de tous.
On la représente très peu si ce n’est sous les traits d’une femme au visage neutre, stricte sans être austère mais les cheveux voilés et les formes peu dénudées. Elle acquit d’ailleurs de Zeus la virginité éternelle en formant le vœu de chasteté absolue.
Enfin par Syncrétisme on la rapproche de la déesse Romaine Vesta et des vierges nommées les Vestales


Terres Grecs
Syncrétisme

Source image : Site

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License