Is
Is.jpg

IS

Sens Culturel

Divinité : Thurses Noms : Is - Isa - Iss - Eis
Sens littérale : Glace Lettre : I
Sens initiatique : Le Renoncement Oett : Troisième Rune de l'Oett de Hagel
Sens de polarité : La relativité Futhark : Onzième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : Gel Symboles : Flocon de neige - Iceberg - Givre

"La Glace est puissamment froide et glissante,
Elle luit comme le verre et étincelle comme un joyau.
Elle est écorce pour les rivières,
Toit pour les vagues et un large pont,
Mais danger pour les hommes lunatiques,
Qui devront y être guidés comme des aveugles
S'ils oublient qu'elle naît et meurt de l'air…"

web_is10.jpg

Is est la troisième Rune de l'Oett de Hagel et la onzième Rune du Futhark. Elle représente la Glace et au-delà la "pétrification" de la Vie. Elle est telle une Rune hivernale (et l'Hiver était fort craint par les Germains, la prophétie du Ragnarök étant précédé par le Fimbulvetr, un terrible hiver de prés de trois ans) enserrant les espoirs dans sa gangue gelée. Ainsi si Hagel représentait les Eléments déchaînés, Is fait d'eux une force placide mais infranchissable et échappant à la volonté des Hommes tel principalement le froid, terreur antique des peuples livrés au seul Destin de la Nature. Nyd avant elle prépare justement à l'inertie de Is.
Ainsi dans le Hof on la lie aux terribles et redoutés Thurses, des Géants du givre, les plus cruels qu'ils soient de leur espèce. Si les autres Géants symbolisent déjà les manifestations les plus gigantesques de la Nature, telles les montagnes, les rochers, les volcans ou la foudre, les Thurses sont les plus effrayants car incarnation du froid, du gel, du givre ou de la glace. Ils sont les plus maléfiques et incontrôlables, leurs venues étant le glas des pires prophéties… une peur primaire qu'ils fassent fuir le Soleil à jamais !

Is incarne donc la Glace et plus métaphoriquement le Renoncement à toute quête.


Sens Philosophique

Is enseigne qu'à l'instar de la Glace les espoirs parfois
gèlent aussi. Cette fixation du temps peut briser bien des
volontés mais il faut savoir patienter et profiter de cette
immobilité pour méditer.


Comme on l'a vu Is est une Rune de blocage.
Elle n'arrête pas la Vie mais la "gèle". Nyd déjà mettait en lumière les besoins fondamentaux de l'existence après les tumultes de Hagel. Is est donc cet inéluctable prévisible. Le Destin est ici le plus fort et il est vain de penser s'en absoudre, encore plus fou de penser l'affronter.
Dés lors son enseignement est que face à l'impossible, à l'infranchissable ou aux obstacles démesurés il ne sert à rien de lutter contre. La plus grande volonté devient stérile et l'espoir une utopie face aux réalités les plus dures et cruelles. Parfois l'immobilité est telle qu'on ne peut que l'accepter et savoir prendre la décision du renoncement.

"Ô, Is, Rune des tant redoutés Hrimthursar,
Je te salue, Glyphe de la dure Glace.
Ton bouclier de gel capture nos espoirs,
Brise nos illusions et draine nos forces.

Le froid est ton allié porté par le Noroît,
Nul son par ici, seul le bleu de ton prisme ;
Mais le Soleil aura un jour raison de toi,
Et fera méditer sur ce dualisme."


Malgré la désillusion de Is sur la quête empruntée ou les espoirs de la clémence du Destin, l'autre enseignement est plus profond. Même si la fatalité semble être la Loi de cette Rune, c'est pourtant aussi le moyen de relativiser les expériences de l'existence. Le renoncement peut également être une période de remise en question, de méditation sur le parcours déjà réalisé et la patiente ici devenir une Vertu.
Dans la Nature l'arbre ou le rocher sait se couvrir de mousse ou d'écorce épaisse face au Vent du Nord pour s'en prémunir ou s'en protéger. L'Hiver ne dure jamais toujours et, pour qui est fort et sait attendre, viendra un moment où un temps plus clément permettra de passer à l'action.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc ce qui retient et empêche.

"Is n'est ni bonne ni maléfique, elle n'a pas de sens autre que le sien… celui croyant maîtriser la Glace oublie qu'elle a pour frère le Feu auquel elle emprunte la brulure !"
Cette pensée est là le pendant polaire de Is qui incite au Renoncement sous peine de souffrir, symboliquement, des morsures du Gel (qu'il soit physique, du temps ou de la fatalité).
Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Un boiteux peut dompter et monter un cheval,
Le manchot peut garder et mener le bétail,
Un sourd peut être un preux combattant,
Etre aveugle vaut mieux que de brûler sur le bûcher :
Il n'y a rien que puisse faire un mort !


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Is dans sa symbolique spirituelle est une épreuve mère. Elle met directement les croyances face à la réalité. C'est un défi à la Foi où la patiente et la volonté en sont là les seuls refuges. Cette méditation forcée peut s'avérer aussi longue que le doute perdure et tel l'iceberg ne dévoilant qu'une partie de sa surface, devenir un sacerdoce.
La voie empruntée par Is est une quête mort-née, une sorte de cul-de-sac, souvent un piège enserrant l'imprudent et de toute façon un long périple. Tout y est figé pour longtemps, la vigueur, les espoirs, les attentes, les rêves parfois même. Ce qui y est pris par le Gel peut à tout moment céder, se fêler et se briser totalement. Il faut à ce moment renoncer, mieux préparer son cheminement ou parfois reprendre depuis le début une autre voie.
Enfin si on y cherche une issue, c'est sans aucun doute dans le recueillement qu'on en trouvera le seuil.

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien Is s'étend de Niflheim à
Svartalfaheim
Ce lien est issu du monde froid et opaque de Niflheim et si elle y gèle les espoirs des Hommes c'est sous la terre (en fait au plus profond qu'eux) qu'ils s'en protégeront, attendant le passage glacial du froid.

  • Seidr

Is est une Rune servant à bloquer, à empêcher l'entrée en un lieu. Elle sert de sceaux infranchissables et bloque également le mal ou stoppe sa maudite progression.
Rune déjà négative, l'utiliser dans ce qu'elle a de plus sombre peut devenir une force liante terrible. C'est un rets de glace pour les esprits, déprimant les plus forts et brisant les volontés les plus convaincues. Pour le Graveur l'ayant abusé, c'est son âme ainsi reflétée dans cette glace maudite qui risque de s'évanouir quand elle fondera !


Retour index Rune par Rune
Retour index Les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License