Jardin des Hespérides
hercules_et_hesp__rides_m._halbert.jpg

Le Jardin des Hespérides est semblerait-il un lieu merveilleux, à la fois jardin et verger, où pousse entre autre un pommier aux fruits si brillant qu’on les dits faites d’or, les fameuses Pommes d'or du Jardin des Hespérides.
Ce lieu doit son nom aux Hespérides, Nymphes du couchant auxquelles la Déesse Héra avait confié l’entretien du jardin. Une tâche dont elles s’acquittent avec l'aide du féroce gardien, des lieux, le Dragon Ladon.
Mais de ce jardin, dont aucun mortel ne connaissait l'emplacement, on ne connaît absolument aucune description dans les Mythes ; ce sont apparemment les fameuses pommes qui semblent en être le principal intérêt. Confiées donc par Héra, à qui Gaïa les avait offertes comme cadeau de mariage, c’est elles qui firent de ce verger un lieu sacré et protégé.

Toutefois il demeure une étrangeté, c’est qu’en dehors de leur éclat et de leur couleur, on n’a aucune idée des propriétés de ces fruits ! Pourtant on peut s’étonner des nombreuses précautions prises pour les protéger, et se demander pourquoi Gaïa n’aurait offert que de simples pommes communes. Une théorie est que ces pommes d'or seraient en fait des oranges ; en effet, les oranges étaient encore inconnues des Grecs et celles-ci leur semblaient donc être des pommes d'une couleur étrange. Le fait que dans ses travaux Héraclès devait les trouver et en cueillir renforce l’idée de leur caractère extraordinaire.

hesperides2.jpg

Un mystère qui demeure toutefois.
Peut-être peut-on par syncrétisme y trouver un début d’analogies avec les non moins célèbres pommes d’Idunn du mythe Germain permettant à qui les manger de demeurer immortel… on peut également penser au « Jardin d’Eden ». Quoi qu’il en soit tous ces jardins n’ont jamais été trouvés ni situés précisément.


Terres Grecs

Source images : Image 1 Image 2

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License