Man
Man.jpg

MAN

Sens Culturel

Divinité : Rig (ou Heimdall) Noms : Man - Mannaz - Madhr - Manna
Sens littérale : Racines (Homme) Lettre : M
Sens initiatique : La Communion Oett : Quatrième Rune de l'Oett de Tyr
Sens de polarité : L'Humanité Futhark : Vingtième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : Misantropie Symboles : Bannière - Blason - Sviagriss

"L'Humain est par son amour cher à ses proches,
Cependant il devra trahir chacun d'eux,
Une fois son jugement arrivé
Et ses chairs misérables, telles un surplus de cendres, rendues à la Terre."

web_ma10.jpg

Man est la quatrième Rune de l'Oett de Tyr et la vingtième Rune du Futhark. Cette Glyphe symbolise l'Homme dans le sens de l'être humain et avec de l'Hunanité. Mais au-delà elle ne se contente pas de mettre en lumière la Famille et les liens du sang entre les membres de celle-ci mais plus encore les Racines liant les Hommes à tous leurs semblables. Ainsi si elle ne rejette pas la famille, le groupe, le Clan, le peuple ou la nation, elle n'en conditionne pas les liens naturels entre ceux les composant. Elle va au-delà. Chez les Germains, même si l'identité était évidemment très forte, le nom même de cette civilisation exprime littéralement la notion de Frères (et Soeurs, autre signification de "Germaines"). Man est ainsi la Rune des Frères, indépendamment de l'identité de naissance ou de sang. Elle est la Rune qui reconnaît entre-eux ceux s'étant trouvés comme Frères et qui partagent les mêmes valeurs, la même quête et la même philosophie. C'est là pourquoi il est plus approprié de parler de Racines, celles qu'on noue avec ceux que l'on choisi comme Famille.
D'ailleurs, placée entre la Rune Eh (les Serments) et Lagu (la Source), elle souligne ce fait que même si on ne peut s'écarter de sa terre, on ne peut que se lier avec elle par le lien que l'on se crée par soi-même et non par le fait du seul Destin d'y être né.

Dans le Hof, cette Rune très humaine, est ainsi liée à Rig (nommé également Heimdall et qui a aussi sa Rune, Rad). Rig est un Dieu Voyageur, presque nomade, et son autre nom, Heimdall, souligne ce fait par Rad son autre Rune, celle des Voyages. Ce Dieu, dit l'Ase Blanc, est célèbre chez les Hommes par sa Saga, la Rigsthula. Ce récit narre comment il se rendit chez trois familles humaines, l'une pauvre et esclave, l'autre libre et la dernière noble. A chaque fois il y demeura quelques nuits et plusieurs mois après la femme de chaque foyer mirent au monde une lignée d'Hommes et de Femmes. Ceux-ci finirent par former la société des Hommes d'alors, les Serfs, les Hommes-Libres et les Nobles, une vision tripartite antique et qui n'a depuis lors vraiment jamais changé. On apprend enfin qu'un de ses petits-fils ne fut autre que Kon a qui fut légué les Runes, Rig étant ainsi le Dieu ayant fait don de ces Glyphes sacrées à l'Humanité.
Voilà pourquoi Rig symbolise les liens des Hommes entre-eux et leur esprit nomade quant à aller à leur rencontre.
Les propres symboles de Rad sont ainsi le Blason qui porte les sceaux de notre identité et la Bannière qui elle est brandie comme étendard de la cause nous animant. Enfin le Sviagriss est ici le terme générique désignant les anneaux d'or que les familles ou les clans se léguaient de générations en générations.

Man incarne donc les Racines de l'Homme et avec la Communion de celles qui s'y entremêlent.


Sens Philosophique

Man enseigne qu'il faut parfois s'éloigner de ses racines
car la famille humaine ne s'étend pas qu'aux seuls liens du
sang. S'isoler n'est pas sain et chacun doit trouver des
Frères et Soeurs qui le comprendront et l'aimeront.


Comme on l'a vu Man est la représentation de ce qui relie les Hommes entre eux.
Plus encore elle est consacrée à l'Humanité toute entière. L'Homme est un "animal" sociable, du moins physiologiquement fait pour vivre en groupe. Mais l'humanité en chacun transcende cette notion "bestiale", instinctive. L'être humain doit être autre qu'un herbivore ou un membre d'une meute.
Rad déjà évoquait le danger de s'isoler du monde extérieur. Man n'en est ici pas autrement si ce n'est que cet isolement peut tout aussi bien être ressenti même entouré des siens, ceux dont le Destin a fait justement "les siens".
Son enseignement est lié à ce fait. Il serait bien trompeur de ne s'en remettre qu'à ses seuls liens de sang. Ceux-ci, même s'ils sont naturels et conditionnent une part de notre identité, ne peuvent néanmoins se justifier comme norme ou dogme. Man incite à retrouver en soi l'humanité qui fait l'Homme. Et celle-ci n'est pas forcément celle trouvée dans le sang, celle induite par la société où nous évoluons ni même par une culture plus apprise que choisie. Les Frères et Soeurs sont nombreux dans la grande famille humaine. Ainsi c'est en visitant leurs esprits que notre propre âme peut aimer leur compagnie, s'y reconnaître et ressentir l'empathie et pour finir communier avec ceux-ci, ceux que l'on aura choisi, là où on ne choisi pas sa famille.
En cela Man est une révélation de son propre Destin et son libre-arbitre.

"Ô, Man, Rune du Père caché des Hommes, Rig,
Je te loue, Glyphe des profondes Racines.
La famille est la plus forte des digues
La mort même n'y creusant nulles ravines.

Les liens du sang ne gagent pas de ceux du coeur,
Une souche est dissemblable de ses ramées
Tels les fruits d'un arbre aux multiples saveurs.
Ainsi sont les âmes peuplant l'Humanité."


Il serait ici pourtant vain de penser se couper de ses racines. Les Hommes sont liés entre-eux et ne point rechercher leur compagnie peut changer sa nature et faire naître des sentiments égocentriques, mégalomanes, la Misantropie en étant l'état le plus exacerbé. L'arbre peut étendre ses racines jusqu'à une terre plus fertile et ses graines s'éloigner bien loin de son terreau originel, pourtant ses rejetons auront les attributs ataviques de leur géniteur.
L'Atavisme est le pendant de Man qui peut ressurgir là où ne l'attend pas. L'Homme par sa quête de ses Frères et Soeurs n'est en fait qu'à la recherche de ce qu'il a hérité de ses ancêtres, fussent-il très anciens. Aucune racine ne meurt vraiment tant qu'une de ses ramifications perdure pour finir par reverdir.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc ce qui est lié, imbriqué, enchevêtré.

"Celui qui sauve une vie, sauve l'humanité dit-on… le contraire est tout aussi vrai."
Cette pensée est là le pendant polaire de Man qui incite donc à rechercher l'Humanité en soi et chez ses Frères et Soeurs sous peine d'être frappé de Misantropie (et telle la graine sans terre, finir par dépérir et disparaître). Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Le pin livré seul aux vents ploie puis pourrit
Perdant aiguilles et écorces protectrices ;
Ainsi est le Destin de l'homme sans compagnons :
Comment pourrait-il vivre longtemps ?


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Man dans sa symbolique spirituelle est liée à l'Empathie ressenti en tout être. L'âme est dissociée de la chair et elle porte l'atavisme de sa profonde nature. La foi ne se trouve pas dans les dogmes comme l'humanité ne se niche pas dans les veines. En chacun existe un lien le reliant à l'autre, même celui semblant le plus étranger à sa nature.
La voie empruntée par Man est une quête de rencontre, autant personnelle que partagée. Elle attire vers ses semblables ou fait qu'ils viennent à elle. C'est un chemin fraternel où les Frères doivent être choisis et non liés par condition ou statut. Quelles qu'en soient les décisions à prendre, elles seront justes avec ceux que l'on considère dignes d'y être associés. Son issue se trouve dans le partage de sa recherche non parce qu'on doit la trouver à la suite des autres.
Enfin c'est une voie de communion où l'on doit savoir s'entourer ou s'écarter de ceux qui s'y trouvent.

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien Man s'étend de Svartalfaheim à Helheim.
Ce lien tortueux est une racine aux entraves lourdes. Comme un arbre l'Homme est enraciné dans le terreau du sang de ses aïeux. Et sans racines l'arbre meurt comme l'Homme se perd s'il ne rejoint la forêt de ses semblables.

  • Seidr

Man est une Rune de liens qui permet de reconnaître par son signe ceux l'ayant inscrite.
Pour qui l'invoque de son Galdr sombre, elle désunit et déshumanise. Elle soudoie les esprits et donne de mauvais conseils. Mais qui délie les liens d'un autre verra en contrepartie celui-là se lier à sa propre personne, et cette fois gare si l'on tente de l'éloigner…


Retour index Rune par Rune
Retour index les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License