Moires
moires_strudwick.jpg

Les Moires (Μοῖραι ou Moĩrai en Grec Antique), dans la mythologie Grecque sont des entités fondamentales dans la croyance lié au Destin des peuples d’alors. La traduction de leur nom se rapproche de l’idée de « Celles qui assignent le Destin de chacun ».

Elles sont issues du concept même de la genèse du monde depuis le mythe du et de Chaos ayant engendré avec lui l’entité Nuit et Ténèbres dont tout est issu. C’est de la Nuit, incarnée par Nyx, que les Moires semblent venir.
Pourtant on les fait tout autant la progéniture de Zeus et Thémis mais aussi de Gaïa et Ouranos et parfois même de Erèbe (avec Nyx), en plus d’Ananké, la personnification du Destin…
On peut dés lors toutefois mesurer l’ancienneté du mythe des Moires aussi lointain que la création du monde même.
Il semble que leur incarnation en trois êtres ait pris du temps et avant eux, on décrivait plus leur concept que l’on synthétisait en une seule divinité ou croyance. Toutes ces notions et apparitions avaient à voir avec le Destin et les destinées (« Moïra »).
Toutefois plus tardivement les Moires devinrent trois sœurs bien distinctes.

Atropos (Ἄτροπος en Grec antique), littéralement, l'"Immuable" ou l’"Implacable".
Clotho (Κλωθώ ou Klôthố en Grec antique), littéralement, la "Fileuse".
Lachésis (Λάχεσις ou Lákhesis en Grec antique), littéralement, le "Sort" ou la "Répartitrice".

Résidant non loin de l’Olympe, elles filaient donc sur le rouet du Destin, le sort de chacun comme l’indique leur nom. Clotho file la destinée des hommes pendant que Lachésis la leur répartie… enfin Atropos vient le couper quand le décret est venu, d’où son nom d’Implacable comme l’est la mort !
Il semble que peut-être hormis Zeus, nul être n’échappait à leur pouvoir.

Enfin au-delà des croyances au Destin et des cultes qui furent dévolus aux Moires, on peut y voir là autant spirituellement que dans une vision plus Evhémériste, la philosophie particulière lié aux cultures antiques, particulièrement celles polythéistes.
Ainsi on peut facilement les associer aux Parques Romaines et peut-être plus parfaitement encore de part leur fonction aux légendaires Nornes du Hof Germain.


Terres Grecs

Source image dans l'ordre : Image

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License