Odal
Odal.jpg

ODAL

Sens Culturel

Divinité : Odin Noms : Odal - Othala - Odhal - Othal
Sens littérale : Symboles Lettre : O
Sens initiatique : Le Sens Oett : Huitième Rune de l'Oett de Tyr
Sens de polarité : L'Héritage Futhark : Vingt-quatrième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : Malédiction Symboles : Trousseau de clés - Glyphe - Valknut

"La demeure ancestrale est aimée de tout Homme
S'il peut en apprécier ce qui est juste
Et conforme à la coutume…"

web_od10.jpg

Odal est la huitième Rune de l'Oett de Tyr et la vingt-quatrième Rune du Futhark concluant à la fois cet Oett et l'Alphabet Runique tout entier. Même si le Futhark est parfois terminé par la Rune Daeg, Odal marque toutefois mieux le terme du voyage runique. Symbole des Symboles, Odal marque de son sceau et de son signe le Sacré et le Sens de ce qu'elle désigne. Elle est à la fois proche d'Ing dans la première partie de sa forme car elle représente la perfection divine mais aussi semblable à Daeg car son signe est atemporel, gravant pour l'éternité l'Héritage qu'elle transmet.
On trouve en elle le legs de toutes les autres Runes la précédant.
Chez les Germains c'est le symbole premier du "Culte des Ancêtres", le plus important, celui peuplé de l'esprit des anciens héros de leur lignée et des illustres glorieux. C'est à la fois la terre qui est abreuvée du sang des tombés, l'Histoire de leur identité, les signes où les Frères se reconnaissent entre-eux et l'Héritage de leur Culture. En outre on la trouve liée également à leurs lieux saints de prières et de cultes, les Vés.
Enfin si on l'a dit Symbole des Symboles, c'est qu'elle est sacrée pour ceux sachant la décrypter, trouvant en elle le réconfort que ceux l'ayant gravé avant son passage partageaient la même quête…

Dans le Hof, Odal est liée à celui que l'on nomme Alfadir, le Père des Dieux, plus connu sous le nom d'Odin qui a inspiré jusqu'au nom de cette Rune. Odin est le Dieu ayant eu le plus grand nombre de cultes et il représente (parfois à tort) le symbole du Panthéon de la civilisation Germanique, le chef du Hof tout entier. En fait il illustre plus encore la longue quête des Runes (qu'il découvrit mais n'en fit toutefois pas don aux Hommes) car il fut assez malin pour apprendre tout des autres Dieux jusqu'à connaître leur pouvoir et secret pour les supplanter tous !
Ainsi il fut maître de Guerre grâce à Tyr, du Seidr grâce à Freyja, de la Connaissance grâce à Saga et à Mimir et de la Poésie grâce au breuvage de Kvasir, entre-autre. Même ses Familiers, loups et corbeaux lui rapportent les nouvelles des Neuf Mondes qu'ils observent depuis son trône Hlidskialf. On pourrait multiplier les exemples mais il est important de souligner par ceux-ci que la quête d'Odin est semblable aux Runes dont chacune apporte un enseignement, un secret, une connaissance qui une fois réunie entre-elles permettent de comprendre le Destin.
Même si Odal est un Symbole en elle-même, on peut l'illustrer d'autres tels bien sûr leur Glyphe comme on les connaît ou les Clés d'un trousseau, une métaphore des Runes ouvrant les secrets de notre âme pour en trouver la vérité dissimulée. Enfin le Valknut, le Noeud des Occis ou Noeud des Guerriers est plus spécifique à Odin mais il est un signe hautement symbolique du Hof.

Odal incarne donc les Symboles et avec leur Sens.


Sens Philosophique

Odal enseigne qu'il ne peut avoir l'espoir d'un avenir sans
conscience du passé. Elle révèle également que la nature
secrète du sacré est enfouie au sein de notre âme.


Comme on l'a vu Odal est la Rune du Sens, celui des Symboles.
Philosophiquement elle apporte donc la notion du sens aux choses, le seul symbole qui compte car il est un signe de reconnaissance pour ceux lui prêtant Foi. Elle est également la relation demeurée éternelle des premiers rites de l'Homme, ceux funéraires du Culte des Ancêtres.
Elle est ainsi avec Ing et Daeg, une des Runes "divines" et dans tout les cas celle du Sacré.
Elle marque de son sceau "éternel" la réalisation de toutes les Runes avant elle, c'est d'ailleurs là son enseignement. Ainsi c'est par tous les enseignements de chacune des Glyphes avant elle qu'on peut en marquer par son signe l'achèvement. Odal est le fruit de toutes les expériences passées et son signe est reconnu comme tel.
Plus prosaïquement, elle est le symbole de l'Atavisme, comme on l'a vu avec le Culte des Ancêtres. Elle invite à retrouver en soi l'identité profonde de notre nature.
Sans passé, il ne peut y avoir d'avenir. D'ailleurs dans les légendes prêtées aux cultures orales, on trouve cette tirade très sensée :

La "Vérité" et le sens de la vie ont été dissimulé et enfoui dans le lieu le plus improbable et inattendue où l'on puisse les chercher : au sein même de notre âme !

Et les "Symboles" sont les clés et les amers permettant d'atteindre ce lieu et d'aider à la réalisation de leur quête.

"Ô, Odal, Rune de l'Ase aux milles noms,
Je te salue, Glyphe Sacrée des Symboles.
Le passé est le terreau de notre renom,
Celui le foulant commettant le pire viol.

Le sang de nos aïeux coule dans nos veines,
Et sanctifie notre nature céleste.
Ainsi est le secret placé en nous-même,
Qui, trouvé, sera notre plus noble Geste."


Enfin Odal est évidemment la marque des Glorieux passés, de ceux étant tombés pour leur idéaux, du legs et de l'héritage d'une culture, d'un peuple ou de ceux dans lesquels on se reconnaît. Elle est le symbole de leur renom et de la croyance au fait que leur âme perdure au-delà de leur existence passée.
Grave est le geste de celui les amalgamant, les détournant, les blasphémant ou les souillant. S'ils le sont par ignorance, cela ne reste que bêtise vaine. Fait par lucidité et connaissance, c'est provoquer le Destin qui n'est lui-même que symbole dont chaque Rune vient en donner une des clés pour le comprendre.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc le sens animant l'ordre des choses.

"Celui qui grave n'inscrit que des symboles mais réveillent pourtant la conscience de ceux y prêtant sens… graver sans savoir, c'est se jeter dans un inconnu sans nulle maîtrise."
Cette pensée est là le pendant polaire de Daeg qui incite à toujours respecter et comprendre les us et coutumes de l'Héritage de chacun ou en chaque chose sous peine de connaître les pires Malédictions par ceux y prêtant sens, si on en foule les rites…
Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Ne jamais rire des anciens lorsqu'ils t'offrent leurs conseils,
Souvent leurs paroles sont sages :
De la peau flétrie et des bouches décharnées
Se dissimulent souvent des mots clairs.


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Odal dans sa symbolique spirituelle est liée au Culte des Ancêtres et tisse un lien étroit avec le monde des esprits et des disparus. Elle la Rune qui symbolise l'essence divine des êtres et qui transcende leur condition pour synthétiser d'eux que le "sacré" incarné dans leur âme comme Feoh en incarné le "souffle de vie". D'ailleurs sa racine même évoque ce Souffle sacré. Elle est la marque indélébile de la quête achevée.
La voie empruntée par Odal est celle qu'empruntaient déjà nos ancêtres, du moins ceux que l'on reconnaît comme tel. C'est un passage obligé pour qui veut un avenir ayant un sens. Elle est toujours l'héritage ou le legs du passé, qu'il soit glorieux, d'or et même de tâches indélébiles et maudites. Sur son chemin chacun des actes réalisés impliquent avec tout ceux qui ont fait ce que nous sommes. Pour en trouver l'issue, il ne faut jamais oublier les pas précédents effectués ni même de ceux nous ayant devancé avant.
Enfin elle révèle le caractère sacré et le sens de ce qui nous y est à amené.

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien Odal s'étend de Niflheim à Asgard.
Ce dernier lien est celui qui rejoint tous les autres par l'intermédiaire de l'Irminsul ou de la Toile du Destin. Son chemin part du monde oublié de nos origines et de notre nature secrète qui y est enfouie dans les brumes des esprits l'animant. Enfin son issue est au plus près de notre essence divine, dissimulée en nous, en notre âme.

  • Seidr

Odal est une Rune ô combien sacré et symbolique marquant les lieux spirituels, de prières, les Vés ou le sens de ce qu'elle désigne.
Elle peut dés lors être utilisé de son Galdr maléfique pour maudire les lieux ou les âmes. Toutefois détourner ainsi son symbole peut déclencher tous les esprits qui lui ont prêté foi auparavant… leurs ires avec !


Retour index Rune par Rune
Retour index les Runes (L'Or des Germains)


Avertissement

Malheureusement la Rune Odal est souvent détournée par les profénateurs de cimetières qui la dessinent sur leurs méfaits. Son amalgame est ainsi fréquent (et avec elle la Rune Sigel également) et perverti par ces groupuscules extrémistes ayant détourné de si importants symboles.
Et comme on l'a vu si Odal est le symbole du Sacré, sa face sombre et ici ténébreuse ne peut être, tristement et sordidement, plus explicite employée alors par de tels fanatiques et extrémistes fascistes.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License