Origines des Runes

Origines des Runes


Les Origines des Runes sont ici traitées en deux parties, l'une Historique, l'autre Mythologique.
En effet on trouve parfois mêlées l'une à l'autre, ces versions intéressantes sur l'explication donnée à l'apparition des Runes. Mais les deux demeurent fragmentaires, romancés parfois et nimbés de mystères et d'énigmes. Mais le plus merveilleux, quelles que furent leurs origines, est que ces Glyphes sacrées ont symbolisé la culture d'anciens peuples antiques, notamment les Germains.
Des petits signes insignifiants, pressque trop simple à première vue, mais dissimulant une richesse incroyable de philosophie, de sagesse, de malédictions parfois, de magie et de spiritualité aussi !

Retour index Les Runes (L'Or des Germains)


Origines Historiques


On peut faire remonter l'origine des Runes à celles mêmes des premières écritures des Hommes.
En effet, les premiers Signes symboliques furent creusés dans la roche même des cavernes, refuges des Hommes d'alors. Ces pictogrammes représentaient les forces de la nature, les scènes de chasse, en fait l'interaction entre les peuples et la Nature.
Plus tard, ces mêmes signes furent gravés sur les armes, les objets, les bijoux, les talismans, etc.
Cet âge primal fut l'athanor d'une période pré-runique découlant sur la représentation dans la pierre de glyphes sacrés. On date ces dernières du II millénaire BCE (-1500ans) pour celles retrouvées dans les cavernes de Scandinavie. On appelle ces premiers signes nordiques les Hällristningar que l'on peut traduire par Gravures sur roche.
Mais il faut faire un saut de plusieurs siècles, en fait jusqu'au III siècle BCE et les parcourir jusqu'au III siècle CE pour vraiment parler du Futhark, le langage propre à l'Alphabet Runique. (Voir sur ce lien les origines Linguistiques et Géographiques des Runes et en complément la Chronologie des Runes)

Origines Mythologiques

  • Le Mythe

On ne peut en effet séparer les Runes du mythe les accompagnant, c'est-à-dire l'entier panthéon du monde scandinave et germanique, dit de Hof.
Les Runes, symboles des forces naturelles, sont à l'image des Ases et Asynes de ce panthéon, eux-mêmes les incarnations des Eléments. Les peuples adoptant cette culture runique développèrent donc une relation entre ces deux pensées pour alors ne plus les dissocier.
Dés lors comprendre chaque Rune vient à en décrire chaque divinité ou entité y étant lié.

Mais même ces Dieux et Déesses ne furent que les héritiers et gardiens d'autres qui les gravèrent en des temps trés reculés…

  • Les Tablettes d'Or

Là, dans l'herbe, les Echiquiers (ou Tablettes) d'or,
Des très glorieux, seront retrouvés,
Ceux qu'ils possédaient dans les temps anciens.

Cette strophe trouvée dans le texte prophétique de la Völuspà évoque les fameuses Tablettes d'Or. (Voir cet article).
On apprend donc que c'est dans l'Or même que furent gravées pour la première fois les Runes. Et même si celles-ci furent probablement créées par les Nains, c'était la tradition de ces créatures de le faire par commande. Malheureusement on ne peut pousser plus loin le mythe.
Dans tout les cas ces fameuses Tablettes d'Or gravées de Runes furent perdues même si la Prophétie présagent qu'elles seront un jour retrouvées…

  • Leur découverte

Mais alors qui découvra les Runes aprés que les Tablettes d'Or soient perdues ?
On retiendra ici que les Hommes donnèrent réponse à cette interrogation par la croyance en leur "créateur" (en fait leur "révélateur"), Odin.
Désireux d'être en possession de la connaissance ultime, Odin décida, selon la légende, de regarder dans le puits de cette dernière (Mimisbrunn) en y sacrifiant son œil ! Une fois acquit le savoir il s'enquit de le partager à ces fidèles par une transcription secrète qu'eux seuls pourraient comprendre. De nouveau il se sacrifia, pendu neuf nuits à l'arbre sacré, Yggdrasill, et transpercé de sa propre lance (Gungnir) jusqu'à trouver ce langage sacré.
Et après ce terrible tourment, il le trouva. Ou plutôt il les trouva. Oui, il décela les Runes et en fit don aux Hommes pour qu'ils s'aident de leur sagesse pour accompagner leur propre quête… (mais cela ne s'avéra pas tout à fait vrai).

J'étais pendu à l'arbre, balayé par les vents,
Pendant neuf longues nuits,
Transpercé par une lance,
Offert à Odin,
Me donnant à moi-même :
Là où le plus sage ne sait pas d'où provient la source
Ni où vont les racines de l'Arbre sacré.

Ils ne me donnèrent pas de pain
Ni ne me donnèrent de cornes d'hydromel.
Je regardais en bas
Et, dans un grand hurlement,
Je ramassais les Runes ;
De cet Arbre alors je retombais.

Extrait du Havamal (strophe 138-139) relatant la découverte des Runes par Odin

  • Leur transmission aux Hommes

(mais cela ne s'avéra pas tout à fait vrai)
Cette affirmation accompagne la "découverte" des Runes par Odin. Car ce Dieu hégémonique n'en fit pas don aux Hommes ou alors pour les manipuler. En fait on apprend dans les légendes que d'autres Dieux connaissaient les Runes, certains même plus qu'Odin ! C'était là le cas de l'Asyne Freyja qui la première usait de leurs pouvoirs…
Mais pour ce qui concerne leur transmission aux Hommes ce fut par le biais du Dieu Heimdall ou plutôt Rig quand il voyageait dans le monde humain.

Ainsi c'est dans le récit de son plus légendaire voyage, le Rigsthula, qu'on apprend l'existence de Kon. Kon était le fils de Jarl, lui-même fils mythique du Dieu Rig ! Et on apprend que Kon, plus sage que son père, enseigna aux Hommes les Runes.
Ainsi par le don de Rig, Kon devint bien le premier de tous à transmettre directement les Glyphes sacrées aux siens.

Depuis lors cette transmission ne fut jamais interrompu, les Völvas (des Prophétesses) et les Scaldes n'ayant de cesse de préserver la sagesse, les secrets et la mémoire des Runes.


Les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License