Spartiates

Les Spartiates

medium_anciens_Grecs_sepia.jpg

Encore une fois comment évoquer les plus grands guerriers de l’Europe Antique sans présenter l’un des plus illustres d’entre-eux, le légendaire guerrier de Sparte, le Spartiate.

Beaucoup a été dit sur le guerrier Sparte sous bien des formes. Peut-être faut-il rappeler que la société Spartiate n’était peut-être pas si militarisée qu’on a pu le phantasmer. L’armée Spartiate était certes constituée d’Hoplites, des guerriers mobilisés, lourdement équipé de cuirasse, de jambières, de bouclier, d’un heaume, de glaive et de lance. Et cela suffisait à faire des Hoplites une redoutable force de défense dans toute la Grèce.
Mais c’est en son sein que naquit ceux que l’on nomme dans l’Histoire, les Spartiates.
Cette caste particulière, en avance sur ce qui existait alors, fut la première à se professionnaliser et à ne vivre que pour la guerre. Entraînés inlassablement aux techniques de combat, ces Spartiates là étaient choisis sur des qualités physiques et mentales très sélectives.
Leur cohésion et leur expérience devint sans doute sans mesure dans toute la Grèce et peut-être dans tout le monde antique. Perfectionnant leurs célèbres boucliers et leurs stratégies de combat dites en « phalanges », ils devinrent redoutables et gagnèrent au-delà des batailles une place même au sein des Agoras !

Bien sûr on ne peut taire leur fait de gloire, faisant d’eux des guerriers éternels dans l’Histoire par le sacrifice de leur plus prestigieux Roi, Léonidas et de ses hommes. La légende les a nommé les « **300 ».

Ainsi donc les Perses, sous le commandement du Roi mégalomane Xerxès, envahirent une partie de la Grèce, cette armée comprenant au moins 250 000 hommes !
Aussitôt le conseil des Anciens de Sparte vote l’envoi d’une armée de défense composée de 5000 hommes placée sous le commandement de Léonidas. Leur mission est de bloquer l’armée Perse dans le défilé des Thermopyles pour permettre à la flotte Grecque de se préparer.
Toutefois le félon et traître Ephialtès va trahir les Spartes, indiquant à Xerxès un moyen de contourner le défilé pour prendre à revers l’armée de Léonidas. Comprenant la manœuvre, ce dernier va renvoyer toute son armée si ce n’est 700 hommes libres couvrant ses flancs
quand il attaquera et freinera l’avancée des Perses au côté de 300 des siens, les Hoplites, prêts au combat ultime !

Et ces hommes vaillants et valeureux suivront leur Roi au travers de l’armée Perse, 20 000 guerriers ennemis tomberont alors avant que tous ne périssent !

Même si le sacrifice de Léonidas et de ses hommes n’arrêta pas Xerxès, ce fait si héroïque galvanisa tout le peuple d’alors et les Perses ne parvinrent jamais à conquérir les terres Spartes et Grecques…
Héros national Grec, Léonidas, outre son exploit et sacrifice, a permis de garder le seuil de tout l’occident inviolé… une prouesse et un fait d’arme que nous devons louer encore de nos jours. D’ailleurs un magnifique tombeau fut érigé en sa mémoire et des fêtes instituées, les Léonidées.

Ainsi donc il est dit que 300 Guerriers en vainquirent 20 000 !


Personnages Historiques
Chroniques Antiques

Source image : Site

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License