Structure du Monde de Helheim

Cette Structure du Monde de Helheim ne s'inscrit pas vraiment dans une "Généalogie" à proprement parlé mais donne une vision "hiérarchisé" des Enfers du Hof.
Cet article s'inscrira comme partie à venir des Neuf Mondes dans un cadre plus large.



Le "Seuil de Hel" commence par l'âme se séparant de la chair à la Mort des êtres.
Toutefois seules les "âmes-en-peine" s'engagent sur cette voie, en fait les êtres morts de vieillesse, de maladie, de crimes ou de noyade pour certains et parfois aussi les menteurs, les assassins, les voleurs et en particulier les lâches.
Cette cohorte de damnés se retrouve sur la Helvegr, la "Route de Hel", qui mène au royaume de Hel, Helheim. La rivière Gioll finit par en couper la sente et il faut alors enjamber le pont de Gjallarbru couvert entièrement d'or, le métal éternel. Seuls les morts peuvent le franchir ou errer à jamais dans les brumes opaques entourant le chemin et les plaines y menant. Sa gardienne, la vierge Modgud, veille ainsi qu'aucun vivant n'y pénètre.
Toujours la bouche salivante, elle interdit à quiconque pénètre le royaume de Helheim d'en ressortir.
Mais les épreuves ne font que commencer.
De là une masse rocheuse et caverneuse s'ouvre sur les enfers et demeure impénétrable. Ce lieu dit des "Monts de Gnipahellir ne peut être franchi que par une antre béante creusée dans le roc. Mais une bête monstrueuse veille sur son passage depuis son repaire nommé Gnipa… cette créature infernale est le terrible Garm, un chien difforme et monstrueux.
Enfin au-delà de cette antre est la herse titanesque portant le nom de Nagrind, unique seuil pour fouler la terre meurtrie du royaume de Hel entourée d'un mur d'enceinte cyclopéen dit de "Clôture de Hel", l'Helgrind !

(Les Enfers)

(Halle)

Eliudnir
Hel
Ganglati Ganglot

Trônant dans le monde des morts est la sinistre Halle d'Eliudnir où réside la non moins sinistre Déesse des Morts, Hel qui décide du sort des âmes damnées dont elle a la charge et la garde. Elle est pour cette tâche entourée de ses deux servants dociles Ganglati et Ganglot.
Maléfique, colérique et insondable, cette créature mi-femme et mi-putréfiée règne sans partage sur son triste royaume, nulle autre qu'elle ayant le pouvoir de libérer les âmes défuntes aux autres Mondes.

(Places)

Nastrandir
Naglfar

Nastrandir est la seconde grande place forte du royaume de Helheim. Si on la confond parfois avec Eliudnir c'est sans doute qu'elle la prolonge et sur une superficie telle qu'elle rejoint le monde du Niflheim. Cette "Citadelle des Morts" a ses murs d'enceinte infranchissables, parcourus de moisissures, de venins dégouttants de ses parois aux gargouilles grimaçantes. On ne sait ce qui y pleure en son sein mais il semble que ce soit là les pires geôles des âmes perdues. Non loin du rivage la bordant est le terrible port où est amarré le bateau des morts, Naglfar.
Ce navire insensé est fait des ongles des cadavres de ceux dot l'âme est emprisonnée à Helheim ! Sa cargaison démoniaque faite de créatures se nourrissant des morts se tient prête à être délivrée sur le champ de bataille lors du Ragnarök !

Pour la pauvre âme qui voudrait s'enfuir de ce lieu de cauchemar, rien n'est moins facile.
Outre le seuil infranchissable de Helheim on trouve en aucune direction de salut. Les larges monts de Gnipahellir sont en effet renforcés par les montagnes de Nidafioll trop abruptes pour les escalader. Le reste de ce monde est bordé par les larges sources de Hvergelmir et des fleuves Elivagar menant au monde du brouillard, Niflheim.

(Créatures)

Hraesvelg Nidhogg Hrym

Mais il y a pire encore dans tous ses enfers, ce sont les créatures le hantant. Même si on en connaît que très peu, il en demeure trois spécifiques qui avec Hel elle-même, Modgud et Garm viennent ôter tout espoir à chacun.
On trouve un Aigle géant aux ailes sombres, et bien loin du rapace que l'on connaît, portant le nom de Hraesvelg. Juché sur l'enceinte de Helheim il fait vibrer ses ailes sans mesures créant de par ses battements tous les Vents des Neuf Mondes. Mais cette faculté incroyable ne l'empêche pas de se nourrir de cadavres et d'emporter dans l'air qu'il brasse les âmes osant s'échapper des enfers !
Vient ensuite le non moins vicieux Nidhogg qui s'il vit dans le monde du Niflheim vient parfois glisser ses ailes membraneuses au-dessus de Helheim en quête de quelques chairs à dévorer… mais outre ces deux créatures c'est le porcin Hrym qui parachève ce tableau horrifique.
Armé de son fouet, il est le barreur du navire hanté Naglfar et il est toujours à la recherche des damnés pour leur arracher les ongles afin de terminer l'achèvement de son navire…

Généalogie
Vision littéraire de Helheim : Nouvelle

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License