Thorn
Thorn.jpg

THORN

Sens Culturel

Divinité : Thor Noms : Thorn - Thurisaz - Thurs - Thiuth
Sens littéral : Force Lettre : TH (ou X)
Sens initiatique : Contrôle Oett : Troisième Rune de l'Oett de Frey
Sens de polarité : Protection Futhark : Troisième Rune de l'Alphabet Runique
Sens sombre : Faiblesse Symboles : Marteau de guerre - Bouclier - Epines de ronces

"L'épine est très acérée :
Elle est blessante pour tout homme qui s'en saisit,
Mauvaise pour les guerriers, maudite pour les femmes,
Et excessivement douloureuse pour celui qui s'étend sur elle.
Elle deviendra alors un obstacle insurmontable."

web_th10.jpg

Thorn est la troisième Rune du Futhark et la troisième de l'Oett de Frey.
Elle symbolise la Force de la vie, et plus encore l'instinct de survie.
Si Ur représentait le Pouvoir et l'ambition, Thorn incarne les Limites entrevues avec elle. Car Thorn est une Rune de protection avant d'incarner la Force. Et même alors, elle symbolise plus encore les Forces extérieures, celles contre lesquelles on doit lutter et qui nous font obstacle.
Dans le Hof elle est donc liée à Thor, le bon Dieu, dont elle porte même une partie du nom. Thor était le plus populaire des Dieux car il ressemblait aux paysans face aux tourments des autres puissances. D'ailleurs dans les légendes il est celui qui tue les Géants (des incarnations des Eléments dévastateurs) de son marteau Mjollnir, un symbole de reconnaissance que les Germains portaient à leur cou comme talisman.
Un talisman qui fait partie des symboles de la Rune avec le Bouclier dans la même idée de protection, cette fois plus défensive que réactive, et enfin l'Epine, petite chose capable de faire chuter un Géant à elle toute seule…

Thorn incarne donc la Force et avec le Contrôle nécessaire quand à s'en servir à bon escient et à accepter celles échappant à celui-ci.


Sens Philosophique

Thorn enseigne que la force seule
peut être démise par une simple épine si
l'on omet toute réflexion.


Comme on l'a vu Thorn a à voir avec les Forces, celles de l'extérieur, qui nous échappe et qui sont sans contrôle.
Dans ce même esprit, philosophiquement, les Limites de la Rune Ur sont cette fois trouvées en Thorn. L'Homme est confronté ici avec ses propres limites et ses propres faiblesses.
Son enseignement se trouve donc là. Nulle force n'est immuable et la plus puissante peut être défaite par la plus faible si elle demeure aveugle à la reconnaître. Ainsi les premières leçons de vie sont souvent brutales car c'est par l'épreuve qu'on les éprouve. Le passage dans une flamme est chose aisée pourtant sa brûlure est plus forte que le plus dur métal…
Dés lors se protéger des forces sans contrôles fait prendre conscience de leur existence et à la fois plus humblement de celles de chacun.

"Ô, Thorn, Rune protectrice du Géant Thor,
Je te salue, trouble Glyphe de la Force.
Si d'un signe tu fais d'un bouclier le corps,
Les cris auront les fous t'usant pour l'offense.

La colère fait parfois dresser le marteau,
C'est bien là faire manque de clairvoyance.
L'épine peut-être le plus lourd des fardeaux,
L'ôter par rage ne menant qu'en son seul sens."


Ce qui échappe à son contrôle comme on l'a vu est une expérience frustrante.
Toutefois les imprévus et les changements brutaux peuvent être source de grandeur si on tire leçon de ses propres impuissances. La Force est nécessaire pour lutter mais reconnaître ses faiblesses est une protection indispensable pour son devenir. L'humilité dés lors s'acquièrt par cette épreuve car il est vain de se dresser contre des forces indomptables.
Dans ce concept philosophique et métaphorique c'est donc la phénoménologie.

"La faiblesse n'est pas dans celle provoquée et souhaitée chez l'autre mais dans la marque de confiance en ses propres forces ainsi mises à nues."
Cette pensée est là le pendant polaire de Thorn qui incite à la Protection sous peine de Faiblesse.
Un enseignement illustré par la sagesse d'une strophe trouvée dans le Havamal :

Un homme, quand il bat la campagne au-dehors,
Ne devrait pas marcher sans armes.
Nul ne sait quand il aura besoin d'une lance
Et quel danger il rencontrera sur les chemins.


Sens Spirituel

  • Symbolique spirituelle

Thorn dans sa symbolique spirituelle est liée à la prise de conscience des forces environnantes nous dominant. Elle est une Rune de contrôle et de maîtrise de ses forces et faiblesses.
La voie empruntée par Thorn est ainsi une épreuve où la réflexion doit supplanter la force. Elle demeure une voie saine, favorable et protectrice si on sait y contrôler sa raison malgré les pièges, les faiblesses, les doutes et les craintes. C'est enfin une voie humble où il faut souvent mieux dresser le bouclier que le marteau et s'en remettre plus sûrement à ce que l'on maîtrise que ce que l'on pense contrôler ou dominer.

  • Lien au Wyrd

Dans la représentation de la Toile du Destin et des Neuf Mondes, le lien tissé par Thorn s'étend de Jotunheim à Midgard.
C'est là le lien naturel des forces brutes, Elémentaires et incontrôlables de la Nature (par l'incarnation des Géants et Thurses) et l'espoir parfois dément de les dominer et supplanter malgré la faiblesse des Hommes.

  • Seidr

Rune de protection, elle servait beaucoup pour protéger les Halles ou comme Talisman.
Pour qui la détourne de par son Galdr maléfique afin de perturber les forces telluriques et délivrer Faiblesse et chaos, c'est en contrepartie le retour incontrôlé de forces anarchiques pour qui l'aura gravée ou invoquée… ici à l'image du marteau de Thor qui revenait une fois lancé.


Retour index Rune par Rune
Retour index Les Runes (L'Or des Germains)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License