Vanes

Les Vanes sont le nom donné aux anciennes divinités du Hof.
Ces Dieux et Déesses sont l’incarnation des Eléments et de la Nature primordiale, les premiers loués par les hommes alors encore essentiellement voués à la cueillette, à l’élevage, à la pêche ou aux labours. La plupart des plus anciens Dieux en sont issue tel Niord, Aegir, Ran, Frey, Freyja et bien d’autres encore.

Les derniers Vanes

Toutefois une guerre éclata avec les nouveaux Dieux, les Ases, des divinités plus guerrières, forgeant l’or et l’acier pour le pouvoir et la guerre. Ainsi est évoqué ce conflit dans la Völuspà :

La première Guerre dans ce monde, je me rappelle pourtant également !
Transperçant (brisant leurs vœux de paix) la Vane qui maudie et rend fou avec leurs lances,
Les Ases la brûlèrent dans la Halle de Har.
[—-]
Est-ce que les Ases devraient payer un si lourd tribut pour le Wergeld,
Où devraient-ils tous se retrouver dans cette Guerre ?

Mais déjà il était trop tard,
Dans la première grande bataille de ce monde ;
La Lance fut jetée au-dessus des armées brisant le Rempart,
Déchirant alors le cœur du Royaume d’Asgard,
Les fiers Vanes y apportant la Guerre.

[—-]
Qui avait sali l’air de trahison,
Et avait offert l’illusion de l’immortalité aux Hommes ?
Là, vint la grande colère, obscurcissant la sagesse,
Sous la forme d’un terrible marteau.
Les serments en furent rompus, les vœux et les Varars oubliées,
Des accords solennels furent passés entre les ennemis.

Toutes ces strophes obscures démontrent la violence de cette guerre fratricide.
Une guerre où le pouvoir de l’or, par son incarnation Gullveig (Cf.), trouve là son explication… une convoitise à la source même de tout le Hof puis de l’Or du Rhin. (Cf.)
Il faut y voir là le déchirement entre un monde pacifique et païen, Vanaheim, et celui plus guerrier et fanatique, Asaheim. Peut-être d’ailleurs faut-il y voir plusieurs pistes, que ce soit une métaphore des premières émigrations scandinaves jusqu’en Germanie ou même plus poétiquement du monde Celtique face au monde Germanique.
Quoi qu’il en soit une trêve fut faite et des divinités échangées entre les deux mondes tel Niord, et ses enfants Frey et Freyja, avec Hoenir et d’autres encore. Depuis lors, malgré cette paix, jamais les Vanes ne retrouvèrent leur aura, les hommes se tournant irrémédiablement vers les Ases…


Hof

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License