Varus

Varus de son nom complet, Publius Quintilius Varus, fut un grand Général Romain dans la grande lignée des conquérants ayant foulé la Germanie, terre des Germains.
A ce titre il s’inscrit dans la lignée des Généraux des Limes Germaines. (Cf.)

varus.jpg

Né en l’An 46 BCE dans une famille noble il suit une carrière brillante à la fois militaire et politique. Il est contemporain d’Agrippa et des Empereurs Auguste et Tibère qu’il fréquente.
Dans la suite des échecs des Généraux sur les Limes Germaniques, il lui est confié la tâche de repousser pour de bon la menace des Germains et de les soumettre à l’Empire. Il mène à bien cette mission au début de l’ère commune en imposant lois et coutumes Romaines dans la région.
C’est là qu’il a rendez-vous avec l’Histoire quant des soulèvements menacent toujours plus les Limes Rhénanes. Les Chérusques semblent à ce moment là être les meneurs de ces frondes et il pense alors à un commandant Romain, un Germain devenu citoyen, qui faisait partie de sa cour.
Ce dernier se nomme Arminius !
Arminius qui, naît Chérusques, semble le plus à même d’aider Varus à mater son ancien peuple. Soit qu’il fut naïf ou que l’influence et l’aura d’Arminius soient fortes, toujours est-il qu’il est séduite par le jeune Commandant.

L’An 9 CE arrive et il est capital, la guerre se préparant.
Trois des plus puissantes légions de Rome sont envoyées pour servir sous les ordres de Varus pour asseoir définitivement l’Empire en Germanie. Arminius est alors choisi par Varus pour le conduire avec ses troupes dans le pays Chérusques. Arminius gagne tellement la confiance du Général qu’il le convint de s’enfoncer au travers de la Forêt Hercynienne car il en connaît les chemins secrets. La victoire sera d’autant implacable qu’elle frappera selon lui au cœur même et par surprise au point névralgiques des rebelles.
Mais voilà, le grand héros Arminius le devint par sa loyauté en sa condition de Germains !
En effet, celui-ci, arraché à son peuple très jeune, n’aura jamais oublié ses racines et son identité, encore moins l’idée de venger les exactions romaines en ses terres natales ! A l’abri de tous, Arminius aura pendant de longues années rencontré tous les chefs Germains de cette partie de la Germanie s’alliant même les épées Chattes, les plus redoutées de toutes…
Le « raccourci » est en fait une embuscade terrible et longuement préparé pour qu’elle se referme sans espoirs sur les légions Romaines… toutes sont annihilées (20 000 soldats !), aucun survivant ne se réchappant des bois et marais inextricables dans lesquelles les Romains s’étaient enfoncés !
Ce célèbre épisode est depuis nommé la « Bataille de Teutoburg ».

Une phrase demeurée célèbre accompagna les cauchemars de l’Empereur Auguste concernant les trois légions de Varus :
Vare, Vare, legiones redde (Varus, Varus, rends-moi mes légions !.)
Le déshonneur poussa selon les écrits Varus à se suicider en pleine défaite, s’empalant sur sa propre épée ! Pour donner un signe fort à Rome, les Chérusques firent envoyer sa tête au Roi Marcomans Marobod qui effrayé l'envoya alors directement à l"Empereur Auguste au sein de la Grande Rome même…
Ainsi périt dans la défaite le Général Varus en l’An 9 CE.

Source : Dion Cassius – Wikipédia - Encyclopédie Hachette.


Personnages Historiques
Généraux des Limes Germaines

Source image : Site

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License