Venus

(Article par Jupithor)

Vénus est une très ancienne déesse italique dédiée aux jardins, aux fleurs et protectrice des cultivateurs.
Vénus a d'ailleurs donné son nom à un certain nombre de plantes.

Présentation

Le nom de la déesse viendrait du substantif neutre latin « venus » :

  • De «venenum» poison, charme magique.
  • De «veneror» ce qui permet de s’attirer les grâces divines.
  • De «venia» faveur.

Vénus suggère déjà par son nom, les concepts très contrastés de bienveillance, de sorcellerie, et de la vénération religieuse.
Vénus a divers qualificatifs :

- Vénus Érycine (Érycina), identifiée à Aphrodite.
- Vénus Felix, (féconde, heureuse), qui représente la chance.
- Venus Genitrix (la Mère), qui représente la maternité et la souveraineté.
- Vénus Verticodia (Obsequens, Obéisante), qui représente la vertu.
- Vénus Victrix (victorieuse), qui représente la victoire.

Vénus a, au travers de ses différente qualifications, des fonctions culturels, morales et politiques très importantes à Rome ; fonctions très différentes de celles que les grecs donnaient à Aphrodite.

jolie%20deesse.jpg

Origines

A l’origine Vénus était essentiellement liée à l’agriculture. Son rôle changea considérablement une fois qu’elle fut identifiée à Aphrodite, et pris une part plus active dans la mythologie romaine.
Vénus ne fut identifiée à Aphrodite que très tardivement dans une période antérieure au IVème siècle av J.C.
Malgré la rigueur morale des romains, Vénus finit par prendre l’aspect « érotique » caractéristique d’Aphrodite. Ainsi, de déesse florale des charmes de la nature, Vénus devint déesse voluptueuse des charmes féminins.
En 184 av J.C. un temple fut ériger en dehors du pomœrium1, que fréquentaient les prostituées qui considéraient «Vénus Érycine» comme leur protectrice.
Ainsi Vénus est la déesse galante de l’Amour et de la fécondité.

Mais Vénus, sous le nom de «Vénus Verticodia», est aussi garante de la chasteté féminine qui protège les femmes des passions exacerbées. Les femmes l’invoquent pour préserver leur beauté, leur moralité et leur bonne réputation. «Vénus Verticodia», protège le mariage en garantissant la fécondité du couple.
Les amoureux peuvent faire confiance à Vénus qui veille à ce que toutes les démarches amoureuses soient rigoureusement ordonnées et exécutée.

venus-grece.jpg

Vénus dans l'Histoire

Son identification à Aphrodite en fait une déesse de l’Amour et de la vertu, mais aussi une déesse de la chance et de la victoire :

  • En 244 av J.C. lors de la première guerre punique, les soldats romains défendent le sanctuaire d’Érycine en Sicile, consacré à Aphrodite, avec une telle détermination qu’Hamilcar Barca renonce à s’emparer du lieu sacré. Ainsi Rome acquiert la conviction que l’Aphrodite de l’Éryx est porteuse de victoire.
  • En 217 av J.C. après la défaite de Trasimède, Quintus Fabius Maximus installe l’Aphrodite d’Éryx sur le capitole, à l’intérieur du pomœrium* sous le nom de Vénus Érycine. Vénus est alors considérée comme la mère du héros Troyen Énée (fils d’Anchise et d’Aphrodite).
  • En 82 av J.C. Sylla se met soue la protection de Vénus Felix après avoir triomphé en orient.
  • Après la défaite de Mithriade, Pompée choisit pour patronne Vénus Victrix à laquelle il consacre un temple en 55 av J.C.

Fonctions et Cultes

Végétations et Agriculture, Amour et mariage, Chance et victoire, Vénus à toutes les caractéristiques d’une déesse de souveraineté !
Vénus est la terre mère italique et Romaine : la Venus Genitrix. C’est Scipion l’Africain qui introduisit la Venus Genitrix à Rome.
Jules César se plaça sous sa protection et édifia un temple à Venus Genitrix, dans un forum somptueux, après la victoire de Pharsale. Jules César était nommé « Le beau fils de Vénus ».

De l’ambiguïté de la fascination érotique à la droiture de la morale guerrière Vénus incarne pleinement la foi de ce peuple antique qu’étaient les romains. Rome est partie d’une communauté d’agriculteur pour arriver à un empire guerrier.
Des beautés simples de la nature au lux triomphants du pouvoir Vénus représente le jardin fertile de la religiosité romaine. Vénus était célébrée le 23 avril lors des Vinalia (ou Vinalis), fêtes du vin en l’honneur de Baccus, mais aussi consacrée à Vénus et à Jupiter.

Sources

  • Dictionnaire de Mythologie grecque et romaine de Jean-Claude Belfiore ; éditions Larousse
  • Encyclopédie de la Mythologie d’Arthur Cotterell ; éditions Celiv
  • Dieux et héros grecs et romains de Malcom Couch ; éditions de L’Olympe
  • La Grèce antique de David Bellingham ; éditions de L’Olympe

Terres Romaines
Syncrétisme (Aphrodite et Freyja entre-autre)
Artilce par Jupithor

Source images dans l'ordre : Image 1 Image 2

Commentaires

Add a New Comment
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License